Témoignages

L’histoire du succès de MOOD

Entretien avec Tim de Roos, gérant du restaurant et responsable des réservations

Chaque entrepreneur de l’hôtellerie a une histoire. L’esprit d’entreprise et une passion pour l’hospitalité et surtout pour la bonne cuisine rendent chaque restaurant unique. Mais comment les entrepreneurs se font-ils entendre ? Comment font-ils pour préserver leur réussite ? Et quel rôle joue Resengo pour eux ?

Une combinaison réussie de cuisine asiatique et française avec un cachet personnel. Dans le restaurant MOOD d’Eindhoven, vous trouverez également cet équilibre parfait dans un intérieur moderne mais chaleureux. Eveline Wu, chef, entrepreneur et ambassadrice de la cuisine asiatique, est aux commandes depuis la création du restaurant en 2011. Nous parlons avec le gérant du restaurant et responsable des réservations, Tim de Roos.

Qu’est-ce qui rend MOOD si spécial ?

” Tant nos plats français qu’asiatiques sont d’un très haut niveau et c’est rare. Dans de nombreux restaurants, c’est souvent l’un ou l’autre. Mais nous proposons quelque chose pour tout les goûts”, explique Tim de Roos, 21 ans, gérant du restaurant MOOD, et qui a débuté ici comme stagiaire il y a quatre ans. Il n’est pas le seul dans la vingtaine à travailler dans l’établissement. “MOOD travaille avec une équipe jeune ce qui crée un dynamisme dans le restaurant.” Les chefs passionnés n’utilisent que des produits de première qualité qu’ils transforment en plats délicieux servis de manière originale. Le bar du MOOD est également une visite incontournable : outre la vaste carte de cocktails, de nombreux types de gin-tonics y sont servis. Bien entendu, vous pouvez également y déguster de savoureux amuse-bouches.

Vous vous dites accessibles, comment devons-nous voir cela ?

Vous pouvez le prendre au sens propre comme au sens figuré. Le restaurant est accessible et se trouve à moins de dix minutes à pied de la gare centrale. “Nous disposons d’une grande terrasse au milieu du centre ville animé d’Eindhoven, ce qui crée une atmosphère dynamique”, explique Tim, “l’atmosphère à l’intérieur est également très agréable grâce à un intérieur accueillant. La cuisine ouverte permet aux clients de voir comment leurs plats sont préparés et le personnel serviable est toujours prêt à vous aider avec enthousiasme et expertise. “Il y a toujours beaucoup de monde ici, donc un système de réservation bien organisé est très pratique”, explique Tim.

Avec Resengo, vous gérez tout numériquement, vous pouvez donc modifier tout ce dont vous avez besoin d’un simple clic ou glissement de souris.

– Tim de Roos, responsable du restaurant et des réservations MOOD

Comment ressentez-vous le soutien de Resengo ?

“Resengo est idéal parce qu’en un coup d’œil, j’ai une vue d’ensemble des tables réservées, des tables encore disponibles, du nombre de clients attendus, de leurs souhaits, etc. En outre, je peux facilement inscrire mes propres notes auprès des tables réservées, de sorte à avoir tout ce qui concerne mes réservations au même endroit”. Tim explique que MOOD travaille avec Resengo depuis deux ans. Avant cela il devait travailler avec un planning écrit à la main. “Cela nous coûtait à chaque fois beaucoup trop de temps car il fallait effacer manuellement ce planning plusieurs fois par jour pour le réécrire. Avec Resengo, on gère tout numériquement, ce qui permet de régler tout ce dont on a besoin d’un simple clic ou glissement de souris. Ainsi, on fait aussi un usage optimal de son espace, ce qui est important pour nous puisque nous sommes remplis 95 % du temps”.

 

Bien que nous travaillions avec un système informatisé, nous pouvons être flexibles, effectuer des changements rapidement et fournir un service personnalisé.

– Tim de Roos, responsable du restaurant et des réservations MOOD

 

Comment faites-vous face aux grandes foules et aux situations inattendues qui peuvent en découler ?

Resengo offre non seulement une bonne vue d’ensemble, mais est également convivial. “Tous nos employés ont accès au système et savent s’en servir, donc je n’ai pas vraiment de travail à faire moi-même”, dit Tim en riant. “Je contrôle le planning ; nous avons beaucoup de tables mais nous travaillons avec une petite cuisine, donc je veux m’assurer que tout le monde n’arrive pas en même temps. J’examine également les commentaires des clients, les allergies éventuelles et d’autres choses de ce genre. Bien que nous travaillions avec un système informatisé, nous pouvons être flexibles, effectuer des changements rapidement et fournir un service personnalisé. Je peux gérer cela de n’importe où car je peux me connecter au système à distance. C’est idéal si je veux vérifier depuis la maison combien de réservations nous attendons ce soir-là, par exemple, et avec quoi je dois encore tenir compte. Je suis également très attentif aux réactions des clients que nous recevons par la suite. Je réponds à tous les commentaires, qu’ils soient positifs ou négatifs, et tout cela peut se faire par le biais de Resengo”.

Y a-t-il encore de la place pour les “walk-in” ?

“Oui, bien sûr. Nous les enregistrons également dans le système afin qu’à la fin de la journée nous puissions voir clairement combien de clients nous avons servis”. Les personnes qui se présentent à MOOD sans réservation sont donc toujours les bienvenues, en partie parce qu’elles peuvent aussi compenser les défections. “Il arrive parfois que les gens ne se manifestent pas, mais ce n’est pas vraiment un problème pour nous car les tables vides sont toujours remplies par ces passants. Nous pourrions envoyer un message aux personnes qui ne se sont pas présentées via Resengo pour les interpeller mais, bien que ce soit une fonction pratique, nous choisissons de ne pas l’utiliser. C’est ce qui est si bien avec Resengo ; tout est possible mais rien n’est obligatoire”.

 

C’est ce qui est si bien avec Resengo ; tout est possible mais rien n’est obligatoire.

– Tim de Roos, responsable du restaurant et des réservations MOOD

 

THOMAS SCHÖNGUT
Editor
Resengo